Insights

La sensibilisation aux finances publiques en Bosnie-Herzégovine : la puissance des choses simples

You are viewing the French translation of this post. View the English version here.

En 2009 Centar za zastupanje građanskih interesa (la Fondation CPI) a mené une enquête sur la culture budgétaire en Bosnie-Herzégovine. Les résultats étaient alarmants : 95 pour cent des répondants avaient peu ou pas de connaissances sur la façon dont le gouvernement dépensait l’argent public.

Compte tenu des complexités budgétaires dans le pays, il n’est pas surprenant que la population ait du mal à se tenir informée. Le gouvernement central dispose de 14 budgets distincts, dont chacun est contrôlé par un parlement et un ministère des Finances différents. Un montant global de 4,72 milliards d’Euros, soit 9,28 milliards KM, est voté dans ces budgets chaque année, mais l’argent public est rarement discuté en termes de montant total mis à la disposition de l’État.

Pour la Fondation CPI, qui œuvre à publier les données et les analyses budgétaires pour qu’elles soient accessibles aux citoyens et adaptées à leurs besoins budgétaires, le fait de relever les faibles niveaux de culture budgétaire en Bosnie-Herzégovine s’est révélé être un défi urgent. Nous devions concevoir un moyen d’attirer l’attention du public sur l’importance des budgets. Ce moyen devait être simple et accessible pour ceux qui avaient peu de connaissances sur les finances publiques.

Compter les dépenses publiques … en public

Pour capter l’attention du public, et souligner l’importance des budgets, nous avons décidé d’installer un compteur numérique affichant le montant des fonds publics dépensés par le gouvernement. Situé sur une rue animée au cœur de la capitale Sarajevo, le compteur affiche une mise à jour actualisée à la seconde près des dépenses dans tous les budgets centraux en Bosnie-Herzégovine.

La CPI propose une mise à jour à la seconde près des dépenses dans tous les budgets centraux en Bosnie-Herzégovine. Le compteur n’affiche pas les informations budgétaires en temps réel, mais plutôt les dépenses annuelles totales pondérées pour chaque seconde de l’année. Son effet, cependant, a été puissant. Le temps qu’un passant termine ses courses, des centaines de milliers d’Euros ont circulé dans les coffres du gouvernement. Nombreux sont ceux qui sont surpris de l’échelle des dépenses publiques. Lorsqu’il a été interrogé par l’organisation médiatique Balkan Insight, un vendeur de rue a montré le compteur du doigt et a crié « Regardez ça ! Ils dépensent près d’un million KM [500 000 Euros] en une heure ! »

Les médias bosniaques utilisent désormais le compteur comme une toile de fond pour toutes les actualités liées aux finances publiques et il est mis souvent à la une des informations nationales aux heures de grande écoute. Fondamentalement, le compteur sert à rappeler en permanence l’importance des questions liées aux finances publiques et contribue à montrer que les fondations de la CPI sont un lieu d’échange d’informations sur les budgets.

Tirer le plus grand parti du compteur

Le lancement du projet n’a pas été facile. Il nous a fallu plus d’une année pour obtenir le permis de construire urbain nécessaire pour installer le compteur sur la place publique. L’écran lui-même a dû être fait sur mesure par des entreprises électroniques locales et a dû être calibré chaque année en utilisant les données mises à la disposition du public par le gouvernement et les institutions financières internationales

Pourtant, l’effort a porté ses fruits. Le compteur fournit en permanence des occasions de faire participer le public plus large sur les questions budgétaires. Par exemple, au mois d’avril de cette année, nous avons publié le communiqué de presse suivant : « Depuis le début de l’année, le compteur a déjà comptabilisé 3 milliards [KM], de quelle manière avez-vous, en tant que citoyen, bénéficié de cela ? » De même, au début de chaque année, nous publions un communiqué de presse avec la photo du compteur ainsi que les commentaires sur les dépenses publiques dans le pays au cours de l’année

Un point d’entrée pour en savoir davantage sur les budgets

Bien qu’il soit important que la population comprenne quelles sont les ressources à la disposition du gouvernement, les dépenses totales n’illustrent qu’une partie de l’histoire budgétaire du pays. Pourtant, en affichant des informations simples et faciles que tout le monde peut comprendre, le compteur a été le point d’entrée parfait pour renforcer les connaissances du public.

La Fondation CPI est la seule organisation en Bosnie-Herzégovine qui fournit au public un accès aux informations budgétaires et extrabudgétaire entre les différents niveaux de gouvernement. Nos travaux de recherche et nos analyses concernent la vie de chaque citoyen vivant dans le pays. En attirant l’attention du public et en utilisant les médias de manière stratégique, nous avons suscité des débats qui dépassent le cadre des dépenses. Nous avons également montré aux décideurs du gouvernement que la société civile et le public s’intéressent aux budgets et se soucient de la manière dont l’argent public est dépensé.

Authors
About this insight
Related Countries & Regions